Temple du ThéC’est au cours d’une belle journée à Paris que j’ai découvert LE TEMPLE DU THÉ.

Nichée au cœur du 20ème arrondissement parisien, cette maison de thé est tenue par une charmante passionnée.

Elle tient une boutique authentique où s’entremêle une farandole de tasses et théières, accompagnée de diverses variétés de thé.

La spécialité de la maison c’est les productions artisanales limitées et rares, de Grandes Origines en provenance de Chine et du Japon.

Les producteurs sélectionnés, sont des familles qui cultivent leur thé et utilisent un savoir-faire propre à chaque région et chaque connaissance ancestrale du thé.

C’est dans ce contexte que je vous fais découvrir aujourd’hui la famille Morimoto à travers la dégustation d’un thé vert bio du Japon nommé Miyazaki Takujou.

 

 

 

 

 

MorimotoA la rencontre d’un petit producteur de thé

L’histoire de la famille Morimoto commence quand Haruyo et Shigeru se marient à l’âge de 22 ans, et reprennent l’entreprise familiale qui s’étendait alors uniquement sur 1 hectare.

Le travail d’équipe des Morimoto ne cesse alors de se perfectionner, et la taille de leur entreprise augmente au fur et à mesure de leur expérience de la culture du thé.

Aujourd’hui le couple administre seul en tout 8 hectares de jardin de thé et possède sa propre salle de production.

En 1977 les Morimoto se lancent dans la production écologique du thé sur une petite parcelle de jardin près de leur maison.

La sauvegarde d’une nature intacte, leur santé et celle de leurs enfants les ont motivés à passer à la culture biologique.

La culture de plusieurs variétés de théiers est une des nombreuses particularités de Morimoto : par exemple Oku Midori, Oku Yukata, Minimi Sayaka et Benifuki.

C’est au mélange des feuilles de tous ces différents arbustes que l’on doit la différenciation graduée du goût du thé vert.

Par conséquent, ces thés se distinguent nettement des autres jardins de thé qui cultivent principalement des théiers de la variété Yabukita.

 

 

 

 

 

Thé vert Bio JaponDégustation d’un thé vert bio du Japon « MIYAZAKI TAKUJOU » (Printemps 2015).

A l’ouverture de l’écrin dans lequel repose ces quelques grammes de thé, on constate des très fines feuilles verdoyantes et fragiles comme des petits copeaux de bois issus d’un crayon fraîchement taillé.

Portées au nez, ces feuilles de thé dégagent une odeur d’herbe fraîche parsemée de foin. Une sensation de campagne remplie ainsi les narines.

60° degrés et une petite minute plus tard, ces feuilles se libèrent, gonflent et prennent légèrement plus de place dans tasse, on admire alors un tas d’herbe fraîchement coupée. Tout en finesse, elles dégagent une liqueur d’un vert éclatant ressemblant à un quartier de pomme granny.

Les premières notes en bouche sont claires et franches, on retrouve une forte sensation herbacée avec une pointe d’épinard. On est bien dans le vert, un vert qui laisse place en fin de bouche à des notes plutôt florales et minérales.

Une belle longueur en bouche permet d’apprécier ce thé rare et unique.

Cet instant fait voyager les sens olfactifs et gustatifs. On se sent transporté sur les bords de mer de la manche à travers un marché printaniers de fruits et légumes frais.

Un véritable moment de plaisir et d’évasion en provenance du Japon.

Bonne dégustation!

J&B