Certains possèdent une bibliothèque, ou une cave à vin, pour ma part, j’ai opté pour la BiblioTHé !

Pot en verre ? Sachet fraîcheur vendu en boutique de thé ? Boîte en métal ?

Malheureusement, cette question m’est venue tardivement, mais une chose est sûre, je voulais contempler mes thés dans la cuisine.

Quoi de mieux que d’admirer tous les matins cette collection de thé qui ne cessait de grandir semaines après semaines…

J’ai donc stocké ces feuilles de t
hé dans des pots en verre afin de pouvoir admirer les feuilles que j’ai déposées sur le rebord d’une fenêtre.

Quelques semaines plus tard…

J’ai rapidement constaté que l’intensité du goût changeait progressivement et que l’odeur des feuilles n’était plus d’origine !

Après de nombreuses recherches, j’ai compris que la contemplation du thé sur le rebord de la cuisine ne favorisait malheureusement pas sa conservation.

J’ai donc créé une BiblioThé* afin de conserver mon thé dans les meilleures conditions.

L’objectif de cet article est purement technique, et s’adresse à toute personne se posant la même question que moi au démarrage : comment bien conserver son thé ?

*BiblioThé; où l’art de conserver le thé par Sophie, mot purement inventé ne figurant pas encore dans le dictionnaire !

Comment bien conserver le thé ?

Tout d’abord, il convient de définir qu’est-ce qu’un thé « périmé » ?

On dit que le thé s’oxyde avec le temps. L’oxydation correspond à une réaction chimique lors de laquelle l’oxygène va progressivement dégrader la feuille de thé.

Il y a certain thé plus sensible à l’oxydation, les thés jaunes et les thés blancs par exemple.

Voici donc mes 3 règles de base :

1) Isoler le thé de l’oxygène

Je vous conseille la boîte en métal hermétique à double fermeture. Veillez à choisir des boîtes de la même quantité que votre thé en vrac, car plus il y a d’air dans votre boîte, plus le thé s’oxyde rapidement.

2) Éloigner le thé de la chaleur

La chaleur accélère l’oxydation, il faut donc éviter les sources de chaleur telles que :

  • le mobilier à proximité du four, plaque de cuisson, micro-onde
  • les lampes
  • les rayons du soleil

Idéalement conserver votre thé dans un endroit frais et sec !

3) Garder le thé à l’abri de la lumière

Le thé étant très fragile, il faut éviter le contact avec la lumière naturelle.

J’en ai moi-même fait l’expérience et résultat : un horrible goût métallique en bouche!

Explications :

Sous l’effet de la lumière, il se crée une réaction de polymérisation et transformation de la chlorophylle, ce qui explique le goût métallique !

On peut constater cette dégradation à l’œil nu, car le thé blanchit et se déforme alors prudence, le soleil n’est pas bon pour votre thé.

Pour conclure, si vous vous demandez sous combien de temps vous devez consommer votre thé la réponse est : RAPIDEMENT

Bien que le thé n’ait pas de limite d’utilisation, il est recommandé cependant de le consommer dans l’année afin de préserver toutes ces qualités.

Inutile donc d’acheter des quantités importantes si vous êtes seul à consommer ce breuvage.

Je vous conseille d’acheter votre thé par quantité de 150 à 200 grammes maximum.

Bonne dégustation !

J&B